Hybride
Le meilleur des disques rayés
Par Annick Rivoire
Le 25 février 2000

 
«Infinite CD for Unlimited Music»,
produit par Icono, en vente sur le site et dans des points de vente spécialisés, 100 F.   trange et surprenante, la musique d'Antoine Schmitt et Vincent Epplay explore les confins du multimédia et du sample, de la répétition et de la programmation, pour une balade sonore perpétuelle et jamais identique. Infinite CD for Unlimited Music est un objet hybride, à mi-chemin du disque audio (c'est de la musique) et du CD-Rom (c'en est un, images et interactivité en moins). A l'arrivée, c'est une composition que John Cage ne renierait pas, à entendre sur un ordinateur (PC et Mac), qui se révèle «toujours différente, toujours similaire», selon Antoine Schmitt. Ce phénomène est rendu possible par un programme informatique qui mixe les boucles sonores de Vincent Epplay aux règles de composition «fortes» et degrés de liberté «aléatoires» d'Antoine Schmitt. «Il y a donc une forme, reconnaissable, mais la musique est toujours différente quand même... C'est un processus ouvert: il ne s'arrête jamais mais n'est pas en boucle», poursuit Antoine Schmitt. A vos oreilles, cliquez sur www.icono.org.


©Libération